Temps de Lecture: 2 minutes

Prendre la route seul, des cinq voies tentaculaires de Los Angeles au longiligne et brûlant bitume du désert californien. De motel en motel, de casino en parc national. A la rencontre des Américains. A la rencontre d’une Amérique pré-covid mais qui vit déjà un phénomène de distanciation avec elle-même, exacerbé par le mandat de Donald Trump. Un an avant une élection électrique dans un pays déjà sous tension. Heureusement, il donne encore à voir une beauté sauvage originelle, où la solitude prend une dimension allégorique. A la rencontre de soi enfin, au fil des heures et des miles, avec pour seule compagnie son reflet dans le rétroviseur et son précieux Fujifilm.

 

5
Olivier Esteban

Provençal de naissance, Parisien depuis 15 ans, Olivier Esteban a d’abord entamé une courte carrière de journaliste avant de bifurquer vers le tourisme, combinant ainsi ses passions pour l’écriture et le voyage. Depuis le printemps 2019, il ne sort -presque- jamais sans son Fujifilm, avec la seule ambition de capturer des moments rares et poétiques.

Laisser un commentaire