Temps de Lecture: 2 minutes

Les types qui se déclarent apolitiques, ce sont des réactionnaires, fatalement”, Simone de Beauvoir

 

A celleux qui affirment leur rejet et résignation face à la politique,
A celleux qui choisissent de se laisser porter et s’abandonner au mouvement des choses,
A celleux qui pensent pouvoir se soustraire en préférant penser que ça ne les concerne pas,
A celleux qui s’excusent en disant n’y rien comprendre,
A celleux qui clament que la politique n’a pas d’intérêt et que la vraie vie est ailleurs,

nous déclarons que tout est politique

Parce que la politique, bien au-delà d’un parti politique ou d’un processus électoral, se réfère avant tout à une “chose commune”, le Politikos, qui renvoie à la communauté et à l’organisation de la citoyenneté,
Parce que tout est politique, parce que la simple pensée reflète une idée politique,
Parce que chaque action et décision du quotidien relèvent d’une construction politique,
Parce que “nos propres sentiments disent quelque chose de politique” (2),
Parce que le privé et l’intime sont politiques,
Parce que les grands enjeux de la vie humaine se jouent d’abord dans la vie politique,
Parce que la politique est l’affaire de tout le monde, qu’elle est partout, dans tous nos choix et conditionne notre vie, qu’on le veuille ou non

Parce que la politique nous affecte forcément d’une manière ou d’une autre,
Parce que rejeter la politique est une manière de se défiler, de ne pas assumer ni de réfléchir à ce qui concerne la vie en société et l’exercice du pouvoir,
Parce que penser que “la politique” est dans les mains d’autres revient aussi à s’exclure de ce pouvoir

Parce que l’apathie politique est une position en tant que telle, qui renforce les privilèges et les oppressions existantes,
Parce que ne pas vouloir se positionner revient à accepter le statu quo et donc, in fine, à prendre position,
Parce que se prétendre apolitique est un leurre et c’est fermer une porte sur la construction du devenir

Parce que prendre conscience de l’omniprésence de la politique c’est l’opportunité de s’affirmer, d‘agir en adéquation avec ses valeurs et de se faire représenter,
Parce qu’une société politisée pousse les institutions politiques à se remettre en cause,
Parce que le pouvoir de l’action individuelle a des conséquences sur la société dans son ensemble,
Parce que même si les affinités et convictions sont propres à tout.e un.e chacun.e, il en va de notre responsabilité collective et qu’il s’agit de l’exercice même de la citoyenneté

Parce que la politique est une relation, un savoir, un engagement commun, un pouvoir citoyen, une manière de vivre ensemble, qui se nourrit perpétuellement,
Parce que la politique est une clé fondamentale pour comprendre l’époque dans laquelle nous vivons

Parce que pour espérer changer l’état des choses il faut commencer par admettre que le monde est politique

illustration de @martineillustrates

(1) Notre réflexion s’inscrit dans un contexte de société démocratique. Nous avons conscience que dans d’autres régimes l’expression politique peut être plus limitée et que les enjeux abordés dans ce texte se présenteraient d’une autre manière.
(2) Kathie Sarachild, “A Program for Feminist Consciousnss-Raising”, 1968

0
Laëtitia & Nadège

Des bancs universitaires à des débats permanents remettant en cause le monde actuel, nous avons toujours considéré la politique comme fondamentale au sein de nos vies et actions. Et c’est dans cet esprit que que nous avons créé Libera, voulue comme une plateforme citoyenne engagée supplémentaire.

Laisser un commentaire